Accueil > ECONOMY / World Competitiveness Cluster > Vers une modélisation du Pôle de Compétitivité Mondial…

Vers une modélisation du Pôle de Compétitivité Mondial…

Economy - It is necessary there to believe to obtain the better one

Peut-on imaginer que notre Monde, dans sa globalité, puisse un jour sortir de la crise, dans laquelle il s’enlise tous les jours un peu plus?

La crise économique mondiale, les conflits sociaux persistants et les révolutions destructrices à l’autre bout du monde, qui ne sèment que désordre, haine et violence, associés à l’incohérence des stratégies adoptées par les politiques, me conduisent à écrire ce billet.

Mes différents parcours d’études et d’expériences professionnelles m’ont permis de comprendre qu’à tout problème, il existe au minimum une solution.

Et si le problème persiste, c’est que les solutions n’ont pas été correctement explorées.

 

Trois parties seront abordées:

       I.            Une brève introduction sur l’OMC et ses pays membres,

    II.            Ma conception du Pôle de Compétitivité,

 III.            La création d’un programme de modélisation de Crise Mondiale pour en sortir.

 

      I.            Une brève introduction sur l’OMC et ses pays membres…

 http://www.flickr.com/photos/spiderval/8723325409/in/set-72157633443151723/lightbox/

L’OMC (Organisation Mondiale du Commerce), créée en 1995 et qui compte, aujourd’hui, 159 pays membres, est l’aboutissement des négociations du Cycle d’Uruguay, par les pays signataires du GATT. L’idée était de créer, entre autres, de la croissance économique mondiale, non pas une Crise Economique, Financière, Sociale, Sanitaire, Géopolitique et Structurelle.

Sans m’étendre sur les fonctions et le rôle principal de l’OMC dans l’Import/Export et les Délocalisations, il est absolument contradictoire de penser un business mondial (via l’OMC) et une compétitivité individuelle pour ne pas dire concurrentielle (via certains pays membres).

Je ne citerai aucun pays et ne donnerai aucun exemple, par manque d’information globale, qui me permettrait de critiquer objectivement et de façon constructive, un pays par rapport à un autre.

Quoiqu’il en soit, chaque pays repose sur un modèle social, économique et structurel qui lui est propre. Avant la mondialisation, ces différents modèles fonctionnaient… tant bien que mal pour certains d’entre eux, mais ils fonctionnaient.

Il serait trop aisé de penser que la principale coupable de la crise soit l’OMC, alors que l’Ere de la Mondialisation a internationalisé des entreprises pour en faire de Grandes Sociétés, des Groupes Leaders, et donc des Recruteurs de Masse, véritables moteurs de croissance.

Les politiques ont, alors, pointé du doigt des coupables bien monnayables, les Marchés Boursiers… les Traders…

Mais le grand coupable est le Consommateur Mondial, que nous représentons tous. En recherchant de bonnes affaires, nous avons contribué involontairement à nourrir une compétitivité concurrentielle du « toujours moins cher », responsable directement de la crise mondiale et de ses dérives…

Il n’en reste pas moins que l’OMC devrait se doter d’un outil complet et indispensable: un Programme de Modélisation de Crise Mondiale ou Programme dit de Modélisation du Pôle de Compétitivité Mondial. Nous verrons dans la partie III le contenu de ce programme, car aucune étude diligentée par un quelconque lobbyiste ne pourra répondre aux maux de cette crise mondiale (par 2 ou 3 graphiques…).

L’économie repose sur bien plus que des mots, des chiffres et des signatures.

 

   II.            Ma conception du Pôle de Compétitivité

L’ère de la mondialisation (en référence à l’OMC) nous oblige à considérer le Pôle de Compétitivité sur une échelle mondiale et non pas individuelle.

Ainsi, le Pôle de Compétitivité mondial pourrait se définir comme une balance en parfait équilibre, posée sur son socle, lui-même placé sur un support stable:

http://www.flickr.com/photos/spiderval/8723450659/in/set-72157633443151723/lightbox/

 Parce que les grandes entreprises sont implantées à l’internationales, les politiques doivent agir avec et non pas contre leurs dirigeants. Nationaliser un groupe sous prétexte de risque de démantèlement de sites vers l’étranger, ou mettre son véto sur la vente d’une filiale, en tant qu’actionnaire… n’apporte qu’une vision dictatoriale d’une politique, qui ne laisse aucun choix aux dirigeants, sinon de se délocaliser dès la première occasion. A quoi cela servirait-il d’être un dirigeant, si le décideur final est la politique en place?…

N’oublions pas, que c’est le secteur privé qui permet au secteur public d’exister, par ses contributions mensuelles, trimestrielles et annuelles aux charges et autres taxes (TVA, TP, Impôts sur les Sociétés…).

Un modèle socio-politico-structurel ne peut perdurer que par le concours financier du secteur privé, de ses salariés, de ses dirigeants et en amont, de ses actionnaires.

Les dirigeants sont là pour faire du Business, pas du social. Après, que les actionnaires y pensent, ne peut que contribuer très favorablement à la reprise de croissance. Mais pour que cela fonctionne, il faudrait que l’ensemble des actionnaires de toutes les Entreprises recruteuses de masse à travers le Monde, prenne la décision de créer, dans le même temps, un pôle de consommation qui puisse faire contrepoids au pôle de production et ainsi établir un équilibre, un Pôle de Compétitivité Mondial.

Il est indispensable de créer de la Production là où se situe la Consommation.

Le consommateur se trouve en bout de chaîne du système économique. S’il ne peut plus consommer (achat de véhicule neuf, de biens mobiliers & immobiliers, de billets d’avions, de trains, de spectacles, etc…), il ne servira plus de continuer à produire, d’où de nouvelles restructurations, jusqu’à fermeture de sites… … …

A partir du moment, où les politiques réfléchissent sur un Pôle de Compétitivité individuel, c’est-à-dire, à l’échelle d’un pays, je ne pense pas que ces politiques soient capables de trouver une solution viable pour sortir de la crise.

Cette stratégie en solo conduit inéluctablement l’économie des pays opportunistes et délocalisateurs, à un déséquilibre du Pôle de Compétitivité, avec un risque majeur d’une crise pandémique, sans traitement, entraînant la faillite pure et simple de grands groupes, des fleurons du business mondial…

 http://www.flickr.com/photos/spiderval/8723262049/in/set-72157633443151723/lightbox/

http://www.flickr.com/photos/spiderval/8724381498/in/set-72157633443151723/lightbox/

Le XXIème siècle, ou le siècle d’une Crise Economique en Contraste Mondial, ne pourra connaître de prospérité, de reprise de croissance générale, qu’en réfléchissant sur un programme de modélisation intégrant des paramètres (de tous les pays membres de l’OMC), à différents instants t et avec l’association de combinaisons et de variables.

C’est le MONDE qui doit sortir de la crise et non pas seulement un pays…


 III.            La création d’un programme de modélisation de Crise Mondiale pour en sortir

 

Comme il existe, des programmes de modélisation en atomistique (qui permettent d’analyser, par-exemple, des états énergétiques de complexes moléculaires sans prendre de risques pratiques, pour finir par trouver des complexations moléculaires qui permettent une stabilité énergétique de stockage de matériaux ou d’utilisation plus étendue…),

il serait pertinent, progressiste et visionnaire de:

*** définir, de façon la plus étendue, le Pôle de Compétitivité,

*** recueillir des données parfaitement exactes, et non décalées, de la situation économique, financière, sociale, sanitaire, géopolitique et structurelle de tous les pays membres de l’OMC (pays en crise et pays en croissance), et ce, à différents degrés.

***  intégrer toutes ces données dans un Tableau Croisé Dynamique (TCD) global et d’imaginer tous les paramètres à explorer.

*** diligenter les meilleurs DEVELOPPEURS, STATISTICIENS, ANALISTES, Economistes, Lobbyistes et Sociologues dans le Monde pour créer le Laboratoire de Modélisation de Crise Mondiale, c’est-à-dire de crise économique, financière, sociale, sanitaire, géopolitique et structurelle.

Une telle équipe serait parfaitement capable de créer ce programme de modélisation en intégrant les données inclus dans le TCD, toutes les variables stables, instables, prédictives et toutes les combinaisons possibles.

Ce logiciel pourra être amélioré à tout instant, car, une hypothèse vraie à un instant t0, ne l’est pas forcément à un instant t1, où de nouveaux paramètres (environnementaux, politiques, de catastrophes naturelles…) entrent en jeu.

Ce programme de modélisation

 –  serait ainsi un outil incontournable et raisonné d’optimisation du business,

– permettrait de déterminer le type de pôle de production à mettre en place en fonction du type de pôle de consommation et des paramètres propres à chaque pays membre,

–  suggérerait des modifications nécessaires à chaque pays pour rester compétitif solidairement avec les autres pays membres de l’OMC…

Il ne reste plus qu’à espérer que des changements à venir puissent être opérés au sein de l’OMC, avec la réactive et positive collaboration de tous les pays membres, ainsi que celle des actionnaires & dirigeants de grandes sociétés & groupes leaders, qui à travers le Monde peuvent œuvrer à la reprise de croissance, par de simples choix de stratégies raisonnées sur le long terme… des stratégies qui leur permettront de gagner plus ou de rester compétitifs, avec des flexibilités de délocalisation qui pourront être suggérées par le programme de modélisation à un instant t…

L’Ere de la Mondialisation va-t-elle nous conduire vers l’Ere de la Prospérité et de la PAIX dans le Monde? Il faut y croire pour obtenir le meilleur…

 http://www.flickr.com/photos/spiderval/8724490082/in/set-72157633443151723/lightbox/

 

 

******* dossier complet / complete file *******

ECONOMY – World Competitiveness http://sdrv.ms/YIM0gu

Towards a modeling of World Competitiveness Cluster http://sdrv.ms/102i6CJ

ECONOMY – Towards a modeling of World Competitiveness Cluster http://sdrv.ms/102df4t

Vers une modélisation du Pôle de Compétitivité Mondial http://sdrv.ms/YBsD6Y

ECONOMIE – Vers une modélisation du Pôle de Compétitivité Mondial http://sdrv.ms/13Xxfp5

 

Ci-dessous quelques liens utiles :

OMC

Dix choses que l’OMC peut faire

Cycle d’Uruguay

GATT

Pays signataires du GATT

OCDE

CNUCED

  1. 10 mai 2013 à 9 h 41 min

    Hallo Valerie
    Toller Blog. Ich wünsche dir ein schönes Wochenende. L.G. Ludger

    • 11 mai 2013 à 21 h 00 min

      Guten Tab Ludger !

      Ich schreibe Deutsch nicht gut, aber ich bin besorgt, Sie zu sagen:
      Ja als Sie sagen es, ein toller blog, wo ich meine Meinung auf Themen teilen mag, dass ich wichtig oder nützlich finde.
      Vielen Dank Ludger für Ihre Bemerkung. Ich wünsche Sie auch ein wunderbares Wochenende!!!… Tschüs !
      =
      I write not well German, but I am anxious to say you:
      Yes, as you say it, a crazy blog, where I like to share my opinion on themes that I find important or useful.
      Thank you Ludger for your comment. I wish you also a wonderful Weekend !!!… Bye !

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :