Accueil > Environment > Comment une entreprise qui néglige la sécurité au profit du gain, telle que BP, peut-elle réparer son impact dévastateur sur un Environnement et son Ecosystème, quand elle se trouve dans l’incapacité de stopper une fuite?…

Comment une entreprise qui néglige la sécurité au profit du gain, telle que BP, peut-elle réparer son impact dévastateur sur un Environnement et son Ecosystème, quand elle se trouve dans l’incapacité de stopper une fuite?…

 

clip_image004[4]L’explosion suivie d’un incendie sur une plateforme de forage pétrolière, Deepwater Horizon, dans le Golf du Mexique, qui s’est produite le 20 avril 2010 a fini, deux jours plus tard, par couler la plateforme dans les abysses, ce qui m’oblige aujourd’hui, pour l’amour de notre Terre, à partager mon opinion… Au-delà de l’impact dévastateur sur l’environnement, 17 blessés et 11 personnes portées disparues sur un équipage de 126 personnes sont à déplorer.

C’est en disparaissant dans les profondeurs, le 22 avril 2010, que la plateforme aurait endommagé le puits de forage, provoquant ainsi, une fuite de pétrole, inaccessible à l’échelle humaine et visiblement incontrôlable à l’échelle du robot.

Oil spill in Gulf of Mexico reaches US Gulf coast

                    

NASA satellite imagery keeping eye on the Gulf oil spill

Gulf Oil Spill Pictures: Aerial Views Show Leak’s Size

BP Is Criticized Over Oil Spill, but U.S. Missed Chances to Act from the New York Times

Oil Spills from the Ocean Studies Board and Marine Board of the National Academy of Sciences

The Cost of Offshore Drilling: Photos You Haven’t Seen – Greenpeace

clip_image006[4]Compte tenu de cette actualité très alarmiste sur une menace Ecologique majeure et ses conséquences sur les populations locales et l’économie, nous allons nous intéresser :

clip_image001[18] à une ressource naturelle, le pétrole,

clip_image001[19] aux marées noires et à leurs conséquences sur un Environnement et son Ecosystème associé,

clip_image001[20] à l’Ecologie microbienne comme modèle de réparation pour pallier certaines pollutions au pétrole…

clip_image001[21] Enfin, nous clôturerons ce billet par des questions que nous ne pouvons plus nous permettre de négliger… bref, par mon coup de gueule… et un hommage à des héros, les Gardes- Côtes et tous les sauveteurs volontaires.

Cette catastrophe qui était prévisible est le fruit décomposé de deux entreprises : BP (pour British Petroleum) et Transocean (propriétaire de la plateforme), qui connaissaient parfaitement les risques associés au forage en eau profonde et à l’insécurité de l’exploitation de leur plateforme Deepwater Horizon… Leur choix de minimiser les risques définit parfaitement ces sociétés, qui ont délibérément abusé de la confiance des autorités pour obtenir les accords nécessaires à l’exploitation d’off-shore…

Voici trois vidéos pour comprendre l’ampleur de cette catastrophe, qui aujourd’hui menace le littoral de plusieurs états d’Amérique, à savoir, la Louisiane, le Mississippi, l’Alabama et la Floride…

                    

En plus d’être négligente, irresponsable et irrespectueuse de l’environnement, la British Petroleum (plus connue sous les initiales BP) se sert des pauvres pêcheurs, qui viennent de perdre leur emploi des suites de cette catastrophe qui touche maintenant les côtes américaines, pour leur proposer un emploi payé à la journée et au minimum : oui, un emploi de chien payé en os artificiel…

Je m’explique : ces pauvres pêcheurs, pour survivre à cette catastrophe, vont devoir s’improviser sauveteurs à mains nues, sans aucune protection, sans gants, sans masque et sans formation sérieuse… pour dépolluer les eaux souillées par les déchets engendrés par la British Petroleum… Juste pour info, la BP négligerait-elle également le pouvoir potentiellement cancérigène du pétrole, en plus de son pouvoir tératogène ?… Pourquoi n’impose-t-on pas aux actionnaires et aux dirigeants de cette société d’assumer leur faute et de s’improviser également sauveteurs aux côtés des volontaires ?…

Je ne comprends pas que les médias ne soutiennent pas ces pêcheurs et autres volontaires, pour exiger de BP qu’elle fournisse des tenues de travail sécurisées (pour les protéger du contact direct du pétrole avec la peau et des inhalations des gaz en surface) et qu’elle assume la santé à venir de tous ces volontaires, sans oublier les Gardes-côtes et les militaires… en rappelant les conséquences de ce type de sauvetage sur la santé humaine… L’histoire des marées noires à travers le monde a laissé des traces, qu’il suffit d’aller chercher dans les archives des hôpitaux… et les médias en ont généralement les moyens.

 

clip_image001[4] clip_image008Le pétrole est une ressource naturelle qui tire à son épuisement et qu’il est peut-être temps de remplacer par des énergies renouvelables …

Concrètement, le pétrole est un ensemble de roches carbonées liquides, composé d’atomes de carbone (C) et d’hydrogène (H).

Il se serait formé, durant la période éocène, il y a environ 60 millions d’années, d’après l’ouvrage Elements d’Ecologie – Ecologie Fondamentale, de François Ramade, Edition Dunod, ISBN 2 10 006837 7.

Mais les géologues David Selby et Robert Creaser de l’Université d’Alberta semblent avoir réussi une datation plus précise du pétrole, en utilisant deux isotopes (le rhenium et l’osmium), qui seraient présents sous forme de trace dans le pétrole. Ainsi, ils datent les premiers sables bitumeux à 112 millions d’années, soit durant la période crétacé… When Do Rocks Become Oil?

La formation du pétrole (comme celle du gaz) est le résultat final de trois phénomènes successifs:

clip_image002 l’accumulation en profondeur de matières organiques d’origine animale et végétale,

clip_image002[1] la transformation de ces matières organiques en hydrocarbures (de 1500 à 3000 mètres de profondeur à des températures de 60 à 100°C) ou en méthane (à plus de 4000 mètres de profondeur à des températures supérieures à 150°C),

clip_image002[2] leur migration en direction de la croûte terrestre (en fonction de leur densité et de la perméabilité des roches-magasins) et leur stockage dans des poches-réservoirs (couvertes de roches imperméables, dites roches couvertures), qui selon leur profondeur stockent du pétrole brut ou du gaz.

Voici deux animations très bien illustrées, pour comprendre la formation du pétrole jusqu’à son exploitation, suivies de liens informatifs et éducatifs:

Pétrole – Sédimentation, Transformation, Migration par Bruno Haas (C’est une animation très intéressante)

L’extraction du Pétrole ou du Gaz (animation éducative et très intéressante)

Slideshow of Geological Survey Petroleum Resource Assessment of the Bakken Formation

La formation du pétrole – CNUCED

Le pétrole – sa formation, ses propriétés et son exploitation

Petroleum from Wikipedia

L’extraction du Pétrole

IFP – Institut Français du Pétrole

Comment se forme le pétrole ?

Toutes les questions sur le Pétrole – IFP

Oil & Gas Science and Technology – Revue de l’Institut Français du Pétrole

Oil and Gas Journal

Discoveries News from Oil and Gas Journal

The 85th International School Of Hydrocarbon Measurement

 

clip_image010

clip_image001[5] Les marées noires, ou l’expression du pétrole sur les activités humaines négligentes…

Comprendre les Marées Noires

Understanding Oil Spills and Oil Spill Response

La cause première de pollution de l’hydrosphère est liée à tout ce qui touche au pétrole, depuis son extraction, son transport et jusqu’à son utilisation (en carburants et lubrifiants…) ; je pense entre autres au dégazage que certains capitaines de flotte marine se permettent sans scrupule…

Même si les accidents sur les plateformes de forage maritime sont rares, leurs conséquences sont désastreuses, du fait, qu’il s’agit de forages en eau profonde. Ces accidents sont difficilement réparables ou maîtrisables… Ils induisent des marées noires, étendues et mobiles sur des surfaces considérables, mettant en péril tout un écosystème …

Souhaitons que le naufrage de la plateforme Deepwater Horizon apporte plus de clairvoyance lors de la Offshore Technology Conference 2010  qui se tient à Houston, dans le Texas, du 3 au 6 mai…

Quant aux accidents de transport du pétrole, ils sont fréquents et à l’échelle mondiale, compte tenu, que plus de 1,2 milliards de tonnes de pétrole par an sont transportées par voie maritime à travers tous les océans…

Voici un triste historique mondial des marées noires

Liste des principales marées noires – Wikipédia

Les plus grandes marées noires de l’histoire – Le Figaro

Les marées noires : aperçu des responsabilités – Notre-Planete.Info

Oil Spills from Our Ocean Planet

Les activités pétrolières et leurs influences négatives sur l’environnement écologique

Les écosystèmes et la biodiversité en danger

Recent disaster shows dangers of oil drilling in Gulf of Mexico

Economy over Environment: the Limited Coverage of Louisiana’s Oil Spill

 

clip_image001[6] clip_image012L’écologie microbienne comme source d’inspiration pour répondre à certaines pollutions…

Sous certaines conditions, l’écologie microbienne peut se substituer aux sauveteurs pour dépolluer un site souillé par des polluants…

C’est déjà le cas, dans le traitement des eaux usées, qui sont récupérées dans les stations d’épuration, pour être filtrées, traitées chimiquement… puis soumises aux bactéries qui se nourrissent des éléments polluants… avant d’être rejetées dans les cours d’eau…

Pour la pollution aux hydrocarbures, il existe des bactéries, dites hydrocarbonoclastes, c’est-à-dire capables de dégrader les hydrocarbures ; ces bactéries se nourrissent, entre autres ou préférentiellement, d’hydrocarbures. Leur croissance exponentielle, dans un milieu considéré riche en nutriments, va dépolluer ledit site pollué, selon une durée qui va dépendre des conditions de croissance de ces bactéries…

En microbiologie, nous parlons de condition optimale de croissance d’une bactérie (plus précisément d’une colonie bactérienne), pour décrire les propriétés d’un milieu, qui permettent une croissance maximale de la colonie bactérienne. Ces conditions dépendent de facteurs, qui selon l’espèce bactérienne, prennent une valeur spécifique pour la température du milieu, le pH, la salinité, et éventuellement d’autres facteurs, telle que la pression hydrostatique… qui favorise la croissance maximale de l’espèce… Au-delà de l’optimum de croissance, la colonie bactérienne se trouvera dans un état de stress, où les produits de ses gènes vont l’aider à supporter des conditions de survie, avec une croissance inhibée. Mais l’expression de ses gènes n’est que transitoire… Ces bactéries ont la capacité de s’acclimater à leur milieu, selon une gamme dite de tolérance, au-delà de laquelle, les bactéries ne survivent pas.

Il existe aussi une autre catégorie de bactéries, dites extrêmophiles, qui elles, ont développé des gènes permanents, et dont les produits de leurs gènes leur permettent de supporter des conditions extrêmes et d’y croître… Ces bactéries ont développé des systèmes génétiques, leur donnant ainsi la capacité permanente et non fluctuante d’adaptation à un milieu extrême… Il s’agit de bactéries Hyperthermophiles, Psychrotrophes, Acidophiles, Halophiles, Barophiles, Osmophiles, etc…

Voici des liens sur les bactéries dévoreuses d’hydrocarbures, dont une thèse très intéressante sur le métabolisme de quatre modèles bactériens hydrocarbonoclastes:

Oil-eating bacteria – work sheet from Biotechnology Online

La thèse ci-dessous nous permet de comprendre les contraintes liées aux milieux, dans lesquels des bactéries à métabolisme spécifique, mangeuses d’hydrocarbures, doivent survivre et surtout s’y développer rapidement pour jouer leur rôle de dépollueuses… Devant ces quatre modèles bactériens, il y en a un, qui pourrait partiellement, mais efficacement intervenir dans la dépollution pour « sa capacité à dégrader une grande variété d’hydrocarbures liquides et solides », le temps de construire un autre forage ou une coupole (plus improbable) qui stopperait la fuite d’hydrocarbure, qui s’élève à plus de 800.000 litres par jour (équivalent à 5.000 baril par jour)… Il s’agit d’une bactérie d’origine marine, en forme de batonnet, gram- (pour définir sa paroi), anaérobie facultative, ubiquiste, nommée Marinobacter hydrocarbonoclasticus (parfaitement décrite en page 93 de cette thèse)…

Distribution lipidique et voies métaboliques chez quatre bactéries Gram-négatives hydrocarbonoclastes. Variation en fonction de la source de carbone.

http://pastel.paristech.org/1121/01/Th%C3%A8se_SOLTANI.pdf

Biofilms sur les hydrocarbures

Marinobacter hydrocarbonoclasticus ATCC49840 – Un genre ubiquiste dans les environnements marins

http://www.cns.fr/spip/Marinobacter-hydrocarbonoclasticus.html

Marinobacter hydrocarbonoclasticus gen. nov., sp. nov., a New, Extremely Halotolerant, Hydrocarbon-Degrading Marine Bacterium

 

clip_image001[7] Il n’est plus possible de continuer à minimiser le risque probable de pollutions irréparables sur le plan de l’Environnement.

C’est un acte juridique, financier et économique, que d’exiger de BP, le remboursement des frais inhérents à cette pollution … Mais l’entreprise BP pourra-t-elle remplacer à l’identique, la Faune et la Flore qu’elle menace de détruire?… La British Petroleum pourra-t-elle remplacer par leur clone, les reptiles, les oiseaux, tous les animaux marins … toute la flore marine… qui vont mourir des suites de cette pollution au pétrole ?…

Comment est-il possible de concevoir des systèmes d’exploitation des ressources naturelles sans en modéliser tous les risques, même les plus improbables… Nous sommes au 21ème et non pas au 19ème siècle !!! Des technologies existent ; des logiciels de modélisations existent pour déterminer le niveau de sécurité de chaque entreprise potentiellement pollueuse et/ou dangereuse et ses capacités à faire face à une quelconque catastrophe… Alors pourquoi minimise-t-on les niveaux de risque ???… C’est aberrant…

Nous sommes en pleine crise économique mondiale, avec des populations, qui à travers le monde survivent tant bien que mal, et contradictoirement, avec des entreprises, ou plutôt des actionnaires méprisables, qui préfèrent continuer sur un profit croissant au prix de négliger des risques majeurs, voir irréparables. Pourquoi a-t-on besoin d’attendre une telle catastrophe écologique avant d’imposer des règles qu’il ne sera plus possible de contourner?… Il est temps aux dirigeants du monde entier, de faire de cette catastrophe provoquée délibérément par la British Petroleum (qui a volontairement négligé la sécurité pour plus de profits) un exemple, en instaurant des mesures drastiques à l’encontre des exploitants des ressources naturelles, quelles qu’elles soient…

À la vitesse de pollution et de dégradation de notre Terre, l’Environnement n’a plus de prix… L’Environnement ne peut plus s’acheter… ni même par la taxe carbone, qui n’est qu’une solution punitive, qui permet aux pollueurs, qui ont de l’argent, de continuer à polluer… Il n’est plus possible de continuer à exploiter nos ressources naturelles avec autant de négligence… De plus, toutes ces technologies arrivent en fin de vie, avec des matériaux, qui ont vieilli et qui seraient trop coûteux à remplacer dans un contexte, où l’objectif des sociétés est d’accroître le gain au mépris de la sécurité… Je pense à la flotte maritime, dans le transport des hydrocarbures et autres polluants, au transport ferroviaire, aux industries, qui économisent sur la maintenance etc…

Dans un tel contexte de mauvaise volonté, il est temps de passer aux énergies renouvelables…

Terminons ce billet sur une note de Courage, d’Héroïsme et d’Humilité, celle de sauveteurs, qui à travers le monde, interviennent au péril de leur vie, dans des conditions extrêmes et très souvent inimaginables, les Gardes-côtes… Dans le cadre de cette catastrophe, citons les Gardes-côtes américains, qui tentent par tous les moyens (et avec l’appui scientifique de la NOAA), de prendre le contrôle de cette catastrophe, mais en vain : la fuite en profondeur a pris une autre dimension, avec deux autres fuites constatées, et BP ne pouvait pas ignorer ce risque…

Voici des liens utiles pour comprendre et être informé de l’évolution des sauveteurs pour tenter de stopper cette fuite et ses lourdes conséquences:

What is the latest news on the Gulf of Mexico oil spill?‏ – from USA.gov

Oil Leak from Damaged Well in Gulf of Mexico – from Earth Observatory of NASA

Salazar Launches Full Review of Offshore Drilling Safety Issues during Visit to Oil Spill Command Centers on Gulf Coast – from U.S. Department of the Interior

About the Minerals Management Service – from U.S. Department of the Interior

U.S. Department of the Interior – Our Mission: Protecting America’s Great Outdoors and Powering Our Future

EPA Establishes Web site on BP Oil Spill / EPA

Federal Response to BP Spill in the Gulf of Mexico – from EPA

Oil Spills by Emergency Management – from EPA

Additional information on the broader response from the U.S. Coast Guard

NOAA’s Damage Assessment, Remediation, and Restoration Program (DARRP)
As a trustee for coastal resources, NOAA protects and restores habitats injured by hazardous waste sites, oil spills and vessel groundings.

Oil and Chemical Spills by National Ocean Service – from NOAA

Oil Spill Preparation and Response – From U.S. Fish & Wildlife Service

Préparation et réponse de flaque d’huile – Programme Environnemental de Contaminants par U.S. Fish & Wildlife Service

Secretary Napolitano and Secretary Salazar Launch Full Investigation of Deepwater Horizon Incident in the Gulf of Mexico

http://www.dhs.gov/ynews/releases/pr_1272395702575.shtm

Je vous invite tous à rejoindre Deepwater Horizon Response sur
Facebook et Flickr, Twitter, sur You Tube… pour suivre l’évolution de la
situation en news, en photos et en vidéos…

Deepwater
Horizon Response on Facebook

Deepwater Horizon Response on Flickr

Oil_Spill_2010
– Deepwater Horizon Response on Twitter

Deepwater
Horizon Oil Spill on You Tube

Recent
Updates for Deepwater Horizon Response – Blog


Ci-dessous,
vous trouverez leur site web officiel :

Deepwater Horizon Response website – Gulf of Mexico Oil
Spill Response

National
Response Center – Deepwater Horizon Oil Spill

 

clip_image014

Courage aux Gardes-Côtes américains, aux militaires et à tous les autres sauveteurs volontaires, qui se retrouvent maintenant dans une course contre la montre pour minimiser tant que possible le désastre écologique prévisible, le temps de colmater les fuites…

Et Merci aux Scientifiques qui œuvrent aux côtés des sauveteurs pour réparer de telles erreurs causées par l’ignorance, l’appât du gain et l’irresponsabilité d’entreprises, telle que BP…

Bonne Semaine à toutes et tous…

Voici d’autres liens utiles :

Understanding Petroleum Reservoirs from Geological Society (This is a book that we can read online)

Understanding Oil Spills and Oil Spill Response from EPA

Response
and Rescue Plans for Marine Mammals and Sea Turtles Impacted by the
Deepwater Horizon Oil Spill in the Gulf of Mexico


… pour suivre en photos le sauvetage de la plate-forme de forage Deepwater Horizon:

U.S.
Coast Guard on Flickr

U.S. Coast
Guard Eighth District External Affairs on Flickr

U.S.
Coast Guard Auxiliary 3-02 on Flickr


Louisiana GOHESP on Flickr
– The Governor’s Office of Homeland Security and Emergency
Preparedness’ mission is to lead and support Louisiana and its Citizens

To

Discover the Coastal Louisiana before the Oil Spill on Flickr



Usepagov – EPA’s Deepwater
Horizon Response on Flickr

U.S.
Department of the Interior on Flickr

Gulf

Oil Spill – Greenpeace USA on Flickr

Disaster

unfolds slowly in the Gulf of Mexico

Deepwater Horizon Response Story – Oil Spill in the Gulf of Mexico

… pour admirer la Faune & la Flore aquatique et l’intérêt de les préserver:

NOAA’s National Ocean Service

NOAA, Ocean Explorer

Catégories :Environment
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :