Accueil > Scientific Researches > Une équipe de Géophysiciens à Haïti pour évaluer d’autres risques majeurs et étendus

Une équipe de Géophysiciens à Haïti pour évaluer d’autres risques majeurs et étendus

clip_image004Bonsoir à tous,

Mon clin d’œil du Weekend est pour une recherche sur les lieux du Tremblement de terre à Haïti organisée par une équipe spécialisée en Sciences de la Terre, et, financée par la NSF.

Eric Calais, géophysicien de l’Université de Purdue, s’est rendu en équipe spécialisée à Haïti,

clip_image001 d’une part, pour analyser les causes du tremblement de terre du 12 janvier 2010, aux lourdes conséquences en pertes humaines,

clip_image001[1] d’autre part, pour évaluer la probabilité de risques majeurs qui pourraient se produire au niveau de la faille Enriquillo, qui s’étend jusqu’en République Dominicaine… Ce qui veut dire, que le risque d’un tremblement de terre, de magnitude supérieure à 7 sur l’échelle de Richter, doit être pris en considération, pour éviter qu’un autre drame humain, de cette ampleur, ne puisse se répéter à Haïti, mais aussi en République Dominicaine.

clip_image006

Cette recherche sur le terrain va permettre :

clip_image002 de vérifier l’état des bornes GPS, déjà présentes, pour qu’elles puissent rester fonctionnelles (ce tremblement de terre était prédictif, comme celui de la faille de San Andreas, en Californie. Mais, si les Sciences de la Terre permettent de répondre assez justement à des questions, elles ne permettent pas d’apporter une approche exacte dans le temps d’événements, surtout en ce qui concerne les tremblements de terre… Et tout le problème réside sur les dirigeants, qui ne veulent pas prendre le risque de prévenir d’un événement catastrophe, dans le cas, où il n’aurait pas lieu);

clip_image002[1] de fixer d’autres bornes au niveau des points critiques ;

clip_image002[2] d’analyser sur une profondeur de 20 km, la croûte terrestre, au niveau de la faille ;

clip_image002[3] d’établir une nouvelle carte, prenant en compte les modifications engendrées par ce tremblement de terre et l’évolution possible vers d’autres modifications. Cette nouvelle carte sera d’une utilité capitale dans la reconstruction de Port-au-Prince, dans l’aménagement du territoire Haïtien…

Une telle recherche sur les lieux d’un événement catastrophe permet d’étudier concrètement un phénomène, dans le but d’étendre des connaissances basées sur une réalité et non pas uniquement sur une modélisation et une simulation. L’intérêt étant sur le long terme, d’arriver à prévoir à un instant t et sur une distance d, un tremblement de terre, de magnitude x sur l’échelle de Richter, qui permettra d’éviter de telles pertes humaines… mais aussi de protéger des données géopolitiques, économiques, financières et sociales.

Je vous laisse découvrir cet article passionnant et prometteur pour l’avenir de l’humanité:

ÉtoileScientists return to Haiti to assess possibility of another Major QuakeÉtoile

Bon Weekend à toutes et tous…

Catégories :Scientific Researches
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :